14 mars 2006

L’ELU du peuple

Qui n’a pas ragé de voir un camion de livraison bloquer la circulation au son du sempiternel «Je bosse moi, monsieur ! » du livreur ?

Quadrature du cercle s’il en est, le TMV (entendez le Transport de Marchandises en Ville) est un enjeu majeur du développement durable ubain et doit concilier l’activité économique nécessaire à la vitalité d’une ville et les attentes des citoyens (décongestion de la circulation, réduction des pollutions atmosphériques et sonores).

Chronopost International semble avoir trouvé une solution en ouvrant à Paris depuis juillet 2005, dans un parking souterrain de la Place de la Concorde, un ELU (Espace de Livraison Urbain). Les colis et plis, après un tri au centre de Bercy, sont acheminés à l’ELU de la Concorde depuis lequel 10 véhicules électriques et 2 Chrono City (trolleys électriques) assurent collecte et livraison au départ et à destination du 8ème arrondissement.

Non seulement ce système répond aux impératifs de réduction de pollution et de congestion mais il apporte aussi une amélioration du confort et de la sécurité des chauffeurs tout comme des gains de temps et d’économies (d’énergies) pour l’entreprise.

Ce système, dont l’expérimentation a débuté fin 2002 à Strasbourg, essaime depuis dans de nombreuses villes de France et d’Europe.

Prochaine étape pleine de sens, l’utilisation de la Seine pou acheminer les colis notamment depuis le centre de Bercy jusqu’à l’ELU de son cœur ... de Paris à la Concorde : le "Paris Seine Express". A suivre …

2 commentaires:

teypteyp a dit…

Houlà, alors, là, attention, méprise !

Ce qu'achemine Chronopost, et d'autres, grâce souvent à des camions gênants, mais peut-être grâce à des chariots électriques, ce ne sont que les petits colis.
Alors, oui, les petits colis, il y en a plein.

Mais si l'on regarde attentivement, on s'aperçoit vite que ces petits colis (postaux ou commerciaux) représentent à peine 8% du total des marchandises transportées de la périphérie au centre-ville. Je crois que c'est l'alimentaire et les vêtements qui représentent les plus gros volumes.

Donc, en somme, c'est bien de penser aux petits colis, mais ce n'est pas suffisants pour se débarrasser des camions (qui sont loin d'être la principale source de pollutions en ville !).
Pour ce qui est de la pollution des camions, disons qu'il en existe déjà des hybrides, mais pas assez.
Et même hybrides, ils bloquent quand même le passage, parce qu'ils travaillent, eux aussi !

Dudu a dit…

Je suis d'accord avec toi teypteyp, l'une des principales sources d'encombrement en ville est ce fourmillement de petit camion en ville. Mais le système Chronocity mis en place par Chronopost en fort louable, puisque d'une part, ce ne seront plus les petits camions jaunes de Chronopost qui te bloqueront à 8h demain matin dans cette fameuse rue commerçante à sens unnique dans laquelle tu te retrouve systèmatiquement bloqué, et d'autre part parce que le changement vient de l'innovation..et en ce sens Chronopost montre que de telle systèmes sont non seulement bénéfiques pour la ville (en pollution, nuisances, encombrement, etc.), mais également économiquement viable pour l'entreprise!
A bon entendeur..