26 mars 2008

Fais moi mal, Johnny, Johnny !

En voyant comment la donzelle semble grimper au rideau, j’ai cru un instant que Findus venait de lancer une nouvelle marque de sex-toy …. il n’est pourtant question que d’un plat surgelé qui nous ressert l’archétype réchauffé de la femme objet, tu vas jouir ma cocotte !

Je ne suis, loin s’en faut, ni une grenouille de bénitier ni une chienne … de garde mais une telle utilisation de la femme dans la publicité me donne envie de mordre les mollets des communicants qui n’ont pas encore compris que véhiculer ce type de représentation est tout sauf responsable. La communication responsable a pour creuset le respect.

En diffusant ces stéréotypes éculés et dégradants la pub perpétue ou construit par petites touches une certaine image de la femme dont les conséquences au long cours sont parfois dramatiques, il suffit pour s’en convaincre de lire la page des faits divers des journaux.

J’adore l’humour et le second degré, mais en publicité ces deux procédés doivent à mon sens épargner deux prés carrés : les représentations qui renforcent préjugés et stéréotypes sociaux ainsi que les messages contre-productifs en terme d’enjeux du développement durable (comme la pub de Mc Do de cet été).

Le Prince Charmant de la publicité a longtemps menti pour séduire (sur-promesse, mensonge par omission, …) … mais la Belle au Bois Dormant s’est réveillée et n’a plus cure de ces enchantements. Il serait enfin temps que les publicitaires réalisent que les consommateurs aspirent à ce qu’on leur parle vrai et qu’on leur montre la réalité, leur réalité.

La femme qu’on aime, celle avec qui l’on vit et avec qui on a des enfants est celle des publicités Dove, elle a les formes de la poupée Ruby pas de la poupée Barbie. Les consommateurs ont soupé de l’idéalisation des représentations qu’on leur donne à rêver.

Les plus optimistes argueront que cette publicité a le mérite ou la nouveauté d’oser enfin montrer une femme jouir au grand jour … tellement au grand jour qu’on nous a caché son visage ! It's a long way ...

4 commentaires:

Teobul a dit…

le greenwashing est aujourd'hui un concept connu... pour les publicitaires, à propos de ces images "énervantes" que vous commentez, ne fut-il pas parler de socialwashing ?

Manuel a dit…

Jean-Jacques, bien d'accord avec toi. Bonne analyse du manque de créativité d'une certaine pub.
Je trouve que les femmes, au moins celles que je connais, ne méritent pas cela.

onebool a dit…

La marque Dove change actuellement de positionnement et ne communiquera plus sur la "femme de tous les jours". D'autre part je ne vois pas en quoi une marque de savon est l�gitime pour parler d'un concept aussi f�d�rateur. Ils auront r�ussi leur coup ... Faire parler d'eux. Ca ne reste que de la pub.

Faye a dit…

Mais qui sont ces gens qui viennent se faire de la pub sur ton blog ? pffff... tout cela n'est qu'une gigantesque mascarade... Pas d'accord pour Dove. Au moins une fille canon dans une pub c'est un bel alibi... mais chérie enfin je ne mate pas je fais du bench marking... on vit une époc épic hein !!
un pubard honteux
;))