04 avril 2007

Les fourmis votent pour la planète

Dimanche 1er avril, j’étais une fourmi parmi les fourmis au Trocadéro

C’est bien connu, ensembles, les fourmis bougent des montagnes. Quand les fourmis agitent toutes ensembles leurs foulards, elles se transforment en autant d’éoliennes multicolores. Quand les fourmis agitent leur bulletin de vote, elles se transforment en électeur et en aiguillon. C’est bien connu une fourmi ça pique quand on l'énerve.

Dimanche, les fourmis ont montré à la Reine qu’elles vont bientôt choisir que le temps des cigales était révolu et qu’elles avaient «la sensibilité, la disponibilité et la motivation» pour accompagner une véritable prise en compte du défi écologique.

A la Reine des fourmis de se retrousser maintenant les mandibules et d'accompagner les ouvrières du changement ...
Edito publié dans une version initiale le 2 avril 2007 sur mon autre blog.